Tous les yeux des hommes sont rivés sur la plus célèbre des mannequins quand elle fait son passage sur les podiums, et ces hommes restent baba d’admiration, ou de désir, c’est selon, quand elle affiche sa belle sculpture sur les réseaux sociaux, et dans la nudité même. Mais malgré les critiques qui fusent de partout, elle disait « j’affiche ma sexualité ! »

Emily Ratajkowski ou le corps parfait qui s’assume !

On la connait pour ses photos très sexy avec Kim Kardashian, on la connait aussi pour sa plastique de rêve qu’elle montre dans les réseaux sociaux, avec les parties intimes à découvert, Emily Ratajkowski est étiquetée de bimbo sexuel.

Lassée de cette image que le public lui colle, elle a accordé une interview au magazine « Instyle », dont elle fait la couverture pour le mois de mars, pour apporter quelques précisions  sur sa carrière.

On l’a vue pour la première fois dans le clip de Robin Thicke avec sa chanson « Blurred Lines », dans lequel elle dansait nue que cela faisait un tilt chez le public. On l’a vue aussi dans « Gone Girl », un film dans lequel elle jouait la maîtresse de Ben Affleck, et elle se confie sur ses impressions à l’époque : « A l’époque, j’ai pensé : « Je vais me faire un tas de sous puis je vais retourner à l’école. » Pour être honnête, je n’avais pas réalisé que j’avais une vraie possibilité de carrière entre les mains. Donc je me disais : « Cette personne veut que je fasse ça ? Ok, cool ». Puis, à un moment je me suis rendu compte que ces projets ne me correspondaient pas vraiment. À ce moment-là, je me suis redirigée vers des choses plus importantes pour moi. »

Concernant les opinions qui divergent sur ses clichés postés dans les réseaux sociaux, elle dit simplement : « C’est à moi de choisir quand et comment j’affiche ma sexualité…La principale critique qu’on m’adresse est « Ne te conformes-tu pas simplement à un standard de beauté patriarcal ? » Ce, à quoi je réponds : c’est le corps avec lequel je suis née. Je n’ai rien changé, c’est juste mon corps. Mais, même si je l’avais altéré, ça serait très bien aussi. »

Cette militante du féminisme reste celle que le public adore voir sur les réseaux sociaux !