Rien qu’en parlant de sextape et on est tout excité de revoir ses ébats sur l’écran. Oui, c’est excitant de se filmer, que d’improviser des petites acrobaties pour regarder ensemble…l’exploit. Et voilà que Porn Yourself Festival invite ces coquins à créer son propre porno !

Du succès pour le Porn Yourself Festival.

Le mois dernier, La Mutinerie, un bar crée par des femmes et dont le concept est de servir et satisfaire la gent féminine, a eu la brillante idée d’organiser un festival de 4 jours dans la capitale et, d’après les échos, cet évènement de cul était un véritable succès !

Porn Yourself Festival s’est inspiré de Pornfilmfestival de Berlin, et la formule était d’offrir la motivation et l’opportunité au public de créer son porno.

Quand le porno s’accompagne toujours de cette image machiste de : « à bite, à chatte, à seins, sans que ça puisse être plus intéressant que papa-dans-maman version hard », Dürtal, un des pionniers de ce festival veut offrir autre chose : « en faisant notre porno on ne laisse pas notre image être exploitée pour un usage tiers : on la met en scène, on la contrôle, on l’exploite nous-même, pour nous-même. »

Pendant ces quatre jours, les deux précurseurs de ce festival, Ju et Dürtal, ont diffusé des films porno DIY. Ils ont aussi organisé des ateliers qui tournaient autour des thèmes « kinky », à savoir l’initiation au bondage, la fabrication de son sextoy, la création de son martinet, la connaissance pour mieux se familiariser aux pratiques BDSM et d’autres formules encore. « Faire son propre DIY » et participer à un « Sex party » étaient aussi des activités guidées dans les ateliers.

La Mutinerie, ce bar « par et pour les meufs », est l’un des QG du concept Queer, a repris l’activité d’Unity, un bar lesbien, opérationnel depuis 1996. Et lors de la campagne de ce festival, Dürtal a juste incité surtout les femmes avec ces mots : « Si tu es queer, et féministe, viens voir les films d’autre queers politisés, et on espère que ça va te donner envie de faire tes propres films – que ce soit avec ton smartphone tout seul dans ta chambre, ou en équipe avec plus de matériel. Et si tu n’es pas queer, c’est OK, viens voir nos films, mais reste conscient que le festival est avant tout fait par et pour des personnes queer et féministes ! (Par contre, si t’es pas féministe, ce festival n’est certainement pas pour toi.) »

Certes, les rideaux sont tombés pour ce festival mais cela promet d’autres éditions pour les années à venir !